Accueil > Nouvelles de BUMI >

JANVIER 2011

 

 

Thérèse B.  est venue spontanément à Bumi il y a quelques mois. Ce qui nous a frappé d’emblée c’est son énorme ventre. Elle est âgée de 12 ans.

Elle raconte que son ventre a grossi depuis son âge de sept-huit ans. Elle a été chassée de la maison familiale au Kasaï , près de Mbuzi Mayi.

Nous comprenons pourquoi elle a été chassée : son énorme ventre est dû à la sorcellerie. C'est du moins de cette manière qu'une partie de la population, pauvre, peu éduquée et influencée par des prêcheurs irresponsables expliquent ce qui leur semble inexpliccable. D'ailleurs, comment avoir un ventre pareil sans être enceinte de quelque démon? Il fallait donc se débarrasser de Thérèse pour que la famille soit protégée contre les malheurs. Heureusement pour Thérèse qu’on ne l’ait pas supprimée elle-même...

Nous étions très inquiets durant tout ce temps qu’elle a passé à Bumi. Nous avons donc consulté un chirurgien de notre connaissance. Tous les examens faits et étant donné la relative urgence, il décide de l’opérer tout en nous donnant assurance que tout se passera bien. Ce qui a été fait ce 12 janvier 2011. Quatre heures de travail pour sortir une énorme tumeur ovarienne de 11 kilos non cancéreuse ! Thérèse se porte très bien à  présent. Elle dit: "j'ai grandi maintenant! "

Plus tard, une fois reposée psychologiquement, nous parlerons à Thérèse des changements physiologiques dans sa vie de future jeune fille et future femme qu’a entraîné son opération. Mais pour l'instant place au rétablissement. Les responsables de Bumi ou une de nos éducatrices, souvent accompagnés par un ou deux de nos enfants ont été avec elle chaque jour, lui rendant visite ou lui apportant à manger.

La clinique se montre patiente pour le paiement ; à nous de chercher l’aide financière. Bien que le médecin ne nous fasse pas payer ses honoraires, vue son sens aigü de l’humanitaire, les frais restent très élevés. Nous avons parlé autour de nous, à des commerçants, aux bienfaiteurs qui apportent parfois biscuits, bonbons, beignets, lait… En vain.

Nous nous sommes adressés au Gouverneur de Province pour solliciter son aide financière pour payer les factures : examens de labo, échographie, radio, matériel d’intervention, journées d’hospitalisation etc. Bumi a payé la consultation ( 20 usd). Nous attendons sa réaction.

 

En remerciement, les enfants ont offert symboliquement un plant de corossolier à l’épouse du docteur ( ils travaillent ensemble dans la Clinique Vie et Santé).

 

Aujourd’hui ce 25 janvier, Thérèse va très bien et a repris le chemin de l’école primaire en 4è année.